Les employeurs partagés sur le coût des seniors et de la génération Y.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Ambivalence des employeurs à l’égard des seniors. Si les employeurs reconnaissent leurs indéniables qualités, ils se montrent souvent réticents à les maintenir en poste.
En 2008, plus de 3/4 des employeurs admettaient que les salariés seniors présentent des qualités liées à leur expérience, leur savoir-faire et leur conscience professionnelle. D’autres avantages leur sont conférés, notamment leur disponibilité horaire et leur motivation. D’ailleurs, les employeurs qui recrutent des seniors déclarent le faire avant tout pour leurs compétences spécifiques.
Mais d’autres facteurs viennent ternir un peu l’image que se font les employeurs des seniors. Leur capacité d’adaptation serait moins grande, leur mobilité et leur santé sont aussi vues par certains comme des limites à prendre en compte. Enfin, leur coût salarial plus élevé.
Parallèlement, on entend souvent dans les bureaux des DRH : “Satanée génération Y !”Ils sont en effet de plus en plus nombreux à préférer claquer la porte et braver la crise plutôt que de rester dans une entreprise où ils ne s’épanouissent plus. On comprend l’agacement des dirigeants: plusieurs études prouvent que le remplacement d’un collaborateur peut coûter jusqu’à trois fois le salaire annuel du démissionnaire !
A vos calculettes !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »