Un serment peut-il améliorer la moralité des affaires ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

 

Les étudiants en MBA de Harvard ont mis en place un serment à prononcer à la sortie de leurs études à l’instar du serment d’Hippocrate des médecins. Un tel serment est-il une réponse possible peut-il contribuer à l’appel à la moralisation de la finance et des affaires, lancé par la société et la classe politique suite à la crise. Même si cette approche peut sembler propre à la culture nord-américaine et peut ne pas avoir le même écho en Europe, n’est-il pas l’occasion de réfléchir à certains principes à l’occasion de son entrée dans la vie professionnelle ? N’est-ce pas aussi une manière de montrer que certains principes sont partagés par une communauté et qu’il ne s’agit pas de simples vestiges d’une vision naïve et éculée ? Je vous laisse apprécier le texte dans sa version courte.

As a manager, my purpose is to serve the greater good by bringing people and resources together to create value that no single individual can build alone. Therefore I will seek a course that enhances the value my enterprise can create for society over the long term. I recognize my decisions can have far-reaching consequences that affect the well-being of individuals inside and outside my enterprise, today and in the future. As I reconcile the interests of different constituencies, I will face difficult choices. Therefore, I promise:
* I will act with utmost integrity and pursue my work in an ethical manner.
* I will safeguard the interests of my shareholders, co-workers, customers, and the society in which we operate.
* I will manage my enterprise in good faith, guarding against decisions and behavior that advance my own narrow ambitions but harm the enterprise and the societies it serves.
* I will understand and uphold, both in letter and in spirit, the laws and contracts governing my own conduct and that of my enterprise.
* I will take responsibility for my actions, and I will represent the performance and risks of my enterprise accurately and honestly.
* I will develop both myself and other managers under my supervision so that the profession continues to grow and contribute to the well-being of society.
* I will strive to create sustainable economic, social, and environmental prosperity worldwide.
* I will be accountable to my peers and they will be accountable to me for living by this oath.
This oath I make freely, and upon my honor.
Agora du management par Damien

Un doux rêve, une utopie ? En tout cas, ce serment a été écrit par la génération Y. N’est-ce pas le signe d’un autre changement initié par cette génération ?

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »